Slide

Soutienaux aidants

Droit au répit de l’aidant :

Créé pour le proche aidant s’occupant d’une personne âgée en situation de perte d’autonomie. La loi d’Adaptation de la Société au Vieillissement (ASV) reconnait l’action du proche aidant en lui donnant une définition et en lui reconnaissant des droits. Ainsi, il faut que la personne vienne en aide régulièrement, à titre non professionnel, pour accomplir une partie ou la totalité des actes de la vie quotidienne du proche aidé.

Peut être considéré comme proche aidant:

  • le conjoint
  • le partenaire de PACS ou concubin
  • un parent
  • un allié, ou personne résidant avec elle, entretenant des liens étroits et stables.

Le droit au répit peut être activé quand le plafond du plan d’aide APA de la personne aidée est atteint. Le droit au répit peut alors financer dans la limite de 508,23 € par an

  • L’accueil de la personne aidée dans un accueil de jour ou de nuit,
  • Un hébergement temporaire en établissement ou en accueil familial,
  • Un relais à domicile.

Le droit au congés de proche aidant :

  • Le congé de proche aidant permet de s’occuper d’une personne handicapée ou faisant l’objet d’une perte d’autonomie d’une particulière gravité. Ce congé est accessible sous conditions (ancienneté, lien familial ou étroit avec la personne aidée, résidence en France de la personne aidée) et pour une durée limitée.
  • Le congé de proche aidant remplace le congé de soutien familial depuis 2017. Il permet de cesser temporairement son activité professionnelle pour s’occuper d’une personne handicapée ou faisant l’objet d’une perte d’autonomie d’une particulière gravité.
  • Le congé de proche aidant est ouvert à tout salarié justifiant d’une ancienneté minimale d’au moins 1 an dans l’entreprise.
  • Le congé de proche aidant ne peut pas dépasser une durée maximale, fixée :

– soit par convention ou accord de branche ou, à défaut, par convention ou accord collectif d’entreprise,

– soit, en l’absence de dispositions conventionnelles, à 3 mois.

 

  • Toutefois, le congé peut être renouvelé, sans pouvoir dépasser 1 an sur l’ensemble de la carrière du salarié.

     

  • Le congé de proche aidant n’est pas rémunéré par l’employeur (sauf dispositions conventionnelles ou collectives le prévoyant).

 

Les plateformes de répit et d’aide aux aidants :

Offrent une palette de formules (accueil de jour, répit à domicile, rencontres d’aidants, activités socio-culturelles)

  • apportent répit et soutien aux proches aidants
  • Proposent un accompagnement adapté et stimulant pour la personne malade
  • Permettent une vie en société/ vie sociale pour le couple
Retour haut de page